Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale

Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale
Agrandir la police Diminuer la police Imprimer

Veille et alerte

A la suite des attentats du 11 septembre 2001 et dans le cadre de sa mission de préparation et de suivi des crises, le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a mis en place une capacité permanente de veille, d’alerte et de synthèse de l’information, que cette dernière soit de source "ouverte" ou qu’elle soit de source "fermée" (en provenance notamment de l’administration et des services de renseignement) dans les domaines de la défense et de la sécurité nationale.

L’alerte des hautes autorités

Le SGDSN assure une fonction de veille et d’alerte sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, au profit des plus hautes autorités de l’Etat.

Le Bureau de veille et d’alerte a été créé à cet effet en 2003. Il est chargé :

  • de détecter et de transmettre en temps réel toute information ou événement majeur intéressant la défense et la sécurité nationale, en France et à l’étranger ;
  • de relayer, au sein du SGDSN et à l’extérieur, les alertes transmises par les services de permanence ou les centres opérationnels des ministères. Plusieurs procédures spécifiques, notamment en matière d’incident radiologique et de menace terroriste, désignent le bureau comme point de contact national ou point d’entrée de l’alerte au profit du Premier ministre et des ministères ;
  • d’assurer une veille permanente et systématique des sources ouvertes, orientée sur l’ensemble du champ d’activités du SGDSN.

La veille sur les zones de crise

Le SGDSN assure au profit des plus hautes autorités de l’Etat une mission de veille, d’alerte, de suivi et de prospective des crises et des conflits internationaux.

Le SGDSN suit les crises internationales susceptibles d’affecter les intérêts français, en particulier lorsque nos forces sont engagées. Il élabore une synthèse d’alerte précoce relative aux crises qui apparaissent dans des pays fragiles intéressant la France.

Au titre de sa fonction de secrétariat du conseil national du renseignement (CNR), le SGDSN rédige des notes d’évaluation de la menace terroriste ainsi que des synthèses de renseignement sur des zones de crise ou sur des questions transversales, destinées au cabinet du Premier ministre et à la présidence de la République.

La veille en matière de cybermenace

Le centre opérationnel de la sécurité des systèmes d’information (COSSI) est chargé, au sein de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), d’une fonction de prévention et de gestion des crises. Il assure, principalement au profit des autorités gouvernementales et des départements ministériels, une veille sur l’évolution de la menace, sur les vulnérabilités découvertes dans les produits informatiques, sur les attaques conduites dans le monde et sur les incidents affectant notamment les systèmes d’information gouvernementaux.

En cas d’attaque, le COSSI fournit l’information nécessaire aux décisions stratégiques des autorités et coordonne l’action des départements ministériels, en application des plans de vigilance et d’intervention relatifs à la sécurité des systèmes d’information (VIGIPIRATE et PIRANET).

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE | SGDSN © 2017 | Informations éditeur | RSS | Contact | Aide et accessibilité | Plan