La Secrétaire générale

Claire Landais

Née le 30 août 1973

Conseillère d’Etat

  • Diplômée de l’Ecole supérieure des sciences économiques et sociales
  • Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris
  • Ecole Nationale d’Administration (promotion « Averroès », 2000)

Fonctions actuelles

Depuis le 05/03/2018 : secrétaire générale de la défense et de la sécurité nationale

  • Présidente (ès qualités) du Comité directeur de la certification en sécurité des technologies de l’information
  • Secrétaire (ès qualités) du Conseil de défense et de sécurité nationale
  • Secrétaire (ès qualités) du comité interministériel aux crises nucléaires ou radiologiques (CICNR)
  • Secrétaire (ès qualités) de la commission interministérielle de la sûreté aérienne
  • Membre (ès qualités) du Conseil de politique nucléaire
  • Membre (ès qualités) du comité des archives de la défense
  • Administratrice (ès qualités) de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN)
  • Administratrice (ès qualités) de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ)

Parcours professionnel

  • 2000-2004     Section du contentieux du Conseil d’Etat
  • 2003-2004     Section des travaux publics du Conseil d’Etat
  • 2004-2006     Responsable du centre de documentation du Conseil d’Etat
  • 2007-2008     Commissaire du Gouvernement à la section du contentieux du Conseil d’Etat
  • 2008-2010     Directrice des affaires juridiques du ministère de l’éducation nationale et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • 2010-2012     Rapporteur public à la section du contentieux au Conseil d’Etat
  • 2012-2017     Directrice des affaires juridiques du ministère de la défense
  • 2017-2018     Assesseur à la section du contentieux du Conseil d’Etat

Décorations

  • Chevalier de l’Ordre national du mérite
  • Commandeur des Palmes académiques

 

Secrétaire général adjoint : François-Xavier Le Pelletier de Woillemont

Né le 12 avril 1962, Saint-Cyrien de la promotion « Général de Monsabert » (1982-1985), le général de corps d’armée François-Xavier Le Pelletier de Woillemont choisit l’infanterie de marine. Il sert successivement au 21e régiment d’infanterie de marine (21ème RIMa), au régiment d’infanterie de marine du Pacifique – Polynésie (RIMaP-P), puis au 2e régiment d’infanterie de marine (2ème RIMa) où il commande une compagnie de combat. Il est engagé en opération au Tchad en 1987, en Nouvelle- Calédonie dans le cadre du Guépard, en 1988, à Sarajevo en 1992, de nouveau au Tchad et à la FORPRONU en 1993 et 1994.

Après une affectation à l’état-major du commandement militaire de l’Ile-de-France à Saint-Germain en Laye, au Bureau organisation montée en puissance effectifs, il effectue la scolarité du cours supérieur d’état-major (CSEM – 110ème promotion) puis de l’école de guerre (EDG-5ème promotion). Promu lieutenant-colonel en 1998, il prend les fonctions de chef du bureau renseignement opérations et instruction au 2e régiment d’infanterie de marine (2ème RIMa). Il est une nouvelle fois projeté au Tchad en 2000 avant de rejoindre l’état-major de l’armée de Terre (EMAT) pour servir au bureau planification des ressources humaines.

Nommé chef de corps du 3e régiment d’infanterie de marine (RIMa) en août 2003, il participe à l’opération ARTEMIS puis à l’opération LICORNE.

Affecté deux ans à l’inspection générale des armées – Terre (IGA-T) à l’issue de son temps de commandement, il est ensuite auditeur de la 57ème session du Centre des hautes études militaires (CHEM) et de la 60ème session de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Affecté ensuite à la division études – synthèse – management général (ESMG) de l’état- major des armées (EMA), il y instruit des dossiers transverses liés à la transformation des armées.

Promu général de brigade en 2010, il est nommé chef d’état-major de la FINUL et représentant militaire de la France au Liban, puis rejoint de nouveau l’EMA en 2011au poste d’officier général chargé de la transformation et du pilotage des armées.

Général de division le 1er août 2014, il est nommé adjoint au major général des armées et chef de la division ESMG de l’EMA jusqu’au 1er août 2016, date à laquelle il prend le commandement de l’opération BARKHANE. A son retour, il est nommé inspecteur à l’inspection de l’armée de Terre le 1er août 2017.

Le général de corps d’armée François-Xavier Le Pelletier de Woillemont est commandeur de la Légion d’Honneur et grand officier de l’Ordre National du Mérite.

Coordination

La « coordination » regroupe autour du secrétaire général des conseillers qui lui apportent une expertise de proximité dans leur domaine et suivent les travaux conduits dans les différentes entités du SGDSN en s’assurant d’une circulation fluide de l’information entre le secrétaire général et celles-ci.

Le conseiller pour le secrétariat des Conseils de défense et de sécurité nationale assiste le secrétaire général pour la préparation des réunions du Conseil de défense et de sécurité nationale et le suivi de l’exécution des décisions prises par ce dernier. Il assure à cet effet la liaison avec les départements ministériels concernés.